Tout sur université de Stanford

La peau est le plus grand organe du corps humain, et il fascine particulièrement les scientifiques : l'épiderme réunit en effet de très nombreux atouts. Il est souple, élastique, il cicatrise, il permet l'interaction avec l'extérieur en ressentant les textures, les températures, les densités... Bref, il incarne le sens du toucher, qui influe sur la dextérité et la force exercée lors de la manipulation d'un objet. Pas étonnant, dès lors, que les experts multiplient les efforts pour le reproduire à l'identique, et ce depuis un peu plus de cinq ans.

Le vieillissement n'est pas un phénomène linéaire et continu. C'est ce que vient de mettre au jour une équipe de chercheurs américains. Nos cellules subiraient trois phases de vieillissement à des moments précis de notre vie. Explications.

Des panneaux "solaires" innovants sont en train de voir le jour. Ou plutôt la nuit. Des chercheurs de l'université de Stanford planchent pour produire de l'électricité au départ de la lumière persistant une fois le soleil couché. Oui, vous avez bien lu. Ils ont mis au point un panneau à énergie nocturne, le tout premier du genre.

Créer un animal sans organes et remplacer ces derniers par des tissus 100 % humains, prêts à servir de greffons : c'est le rêve ultime de nombreux généticiens qui planchent sur le concept de "chimères animales-humaines", depuis les années 1990, afin de pallier le manque de dons d'organes humains.