Tout sur Université de Namur

C'est la dernière histoire belge du coronavirus. Un Ministre de l'Intérieur confisque des réactifs pour180.000 tests, de peur qu'ils partent à l'étranger. Or, ces produits étaient à destination de...l'Université de Namur qui développait un dépistage innovant et automatique. Sans conséquence. Précipitation et méconnaissances du produit expliqueraient ce couac du gouvernement.

Où en est le dépistage Coronavirus? Pour l'instant, on se contente toujours de ne tester que les patients les plus malades qui rentrent à l'hôpital et le personnel soignant qui présente des symptômes importants. Mais cela va changer dans les prochains jours, assure Emmanuel André, chercheur à la KULeuven et porte-parole de la plate-forme interfédérale Covid-19.

Deux chirurgiens de l'hôpital Saint-Pierre, en première ligne de la lutte contre le coronavirus depuis le début de l'épidémie, ont lancé un appel urgent au dépistage systématique du virus auprès des patients et du personnel soignant. La chef de groupe CDH à la Chambre, Catherine Fonck, elle-même médecin, leur a emboîté le pas.

Après une année de chantier, l'Observatoire astronomique Antoine Thomas ouvre sa coupole à l'UNamur. Cet observatoire pédagogique est accessible aux étudiants, aux chercheurs, aux élèves des écoles primaires et secondaires, mais aussi à tous les curieux qui voudraient s'initier à l'astronomie.