Tout sur université catholique de Louvain

L'urbanisation entraine des changements de taille corporelle dans les communautés animales, ressort-il d'une étude menée par une équipe internationale de chercheurs en écologie, dirigée par l'université catholique de Louvain (UCL) et publiée mercredi dans la revue scientifique Nature. Sur les dix groupes d'animaux testés, la majorité des espèces les plus petites deviennent dominantes. Un phénomène lié à la température ambiante.