Tout sur Union internationale pour la conservation de la nature

Les sécheresses et autres manifestations du réchauffement climatique exercent en Australie une pression de plus en plus forte sur la population d'ornithorynques, au point de les pousser vers l'extinction, avertissent des chercheurs dans une étude publiée lundi.

Nous le savons maintenant, le réchauffement climatique peut engendrer d'importantes conséquences pour la planète et la biodiversité. Un rapport de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) alerte sur le faible taux d'oxygène dans les océans. En effet, le teneur de l'océan mondial en oxygène est loin d'être uniforme et cette désoxygénation menace l'équilibre de la vie marine.

Déjà menacés par le réchauffement climatique, l'acidification et la surpêche, les océans souffrent aussi d'une perte en oxygène, selon une étude publiée samedi par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

De nombreuses espèces vivant sur notre Terre sont en voie d'extinction. Si on parle souvent des espèces animales menacées, on se penche moins souvent sur les espèces végétales. À tort.

Bien que les raies nagent surtout seules dans l'océan, ce ne sont pas des animaux solitaires. Les Mantas sont très sociales et se retrouvent avec leurs amis à des endroits précis.

La surpêche, la pêche illégale et la pollution plastique risquent bien d'avoir raison des requins et des raies en Méditerranée, alerte vendredi le WWF dans un rapport publié à l'occasion de la Journée mondiale des requins le 14 juillet. Le Fonds mondial pour la nature pointe que les requins nageant dans ces eaux sont les plus menacés du monde.

Ecosystèmes ravagés, eau polluée, air vicié, des centaines de milliers d'espèces menacées d'extinction... "Une grande partie de la nature est déjà perdue, et ce qui reste continue à décliner". C'est le constat alarmant dressé par le groupe d'experts de l'ONU sur la biodiversité (IPBES) réuni à Paris cette semaine, selon un projet de rapport de 1.800 pages obtenu par l'AFP.

Des scientifiques ont découvert un site aux Galapagos servant de refuge pour les requins-marteaux, une espèce en danger d'extinction selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, a annoncé le gouvernement équatorien.