Tout sur Unia

Unia a envoyé une lettre aux syndicats des propriétaires et des locataires afin de leur rappeler que les comportements discriminants à l'égard du personnel soignant, comme l'expulsion d'un logement, peuvent être punis par la loi, indique mardi le centre interfédéral de lutte contre la discrimination. "Ces comportements n'ont pas leur place dans une société où la solidarité doit prévaloir", ajoute son directeur Patrick Charlier.

La condamnation mardi de deux personnes à Yvoir, en province de Namur, pour coups et blessures et harcèlement à caractère homophobe donne "un signal encourageant à d'autres victimes de tels actes", a réagi Unia. Le centre fédéral pour l'égalité des chances, qui s'était constitué partie civile lors de ce procès afin que le mobile homophobe soit reconnu, rappelle que le nombre de dossiers ouverts en lien avec des attitudes négatives envers des personnes homosexuelles est en augmentation.

Selon les présidents d'Unia, la décision de créer une institution flamande séparée pour lutter contre les discriminations ne repose pas sur une recherche d'efficacité. On n'y trouve ni motivation fondée ni examen objectif. Ils s'indignent également des propos du ministre-président flamand qui a mis en doute le professionnalisme du personnel d'Unia. Ces insinuations n'ont été corroborées par aucune recherche ou évaluation.

Le Moniteur belge du 22 juillet dernier a publié l'appel à candidatures au CA du nouvel Institut fédéral pour la protection et la promotion des droits humains. Cet institut sera doté, au niveau fédéral, des compétences qui ne sont pas déjà exercées par Unia, le Commissariat aux droits de l'enfant et l'Institut pour l'égalité entre les femmes et les hommes.

Les informateurs bruxellois Laurette Onkelinx (PS), Rudi Vervoort (PS), et Elke Van den Brandt (Groen) entameront mercredi leurs dernières rencontres avec le monde associatif et les entreprises publiques en vue de la formation du futur gouvernement bruxellois. Ils recevront les représentants d'associations du secteur social.

A Bruxelles, les personnes d'origine étrangère continuent à rencontrer plus de difficulté à s'insérer dans le marché du travail et ne se voient pas offrir les mêmes perspectives de carrière que les personnes d'origine belge, a affirmé jeudi la FGTB sur foi d'un "monitoring des inégalités au travail".