Tout sur tueur en série

Chisako Kakehi, surnommée "la veuve noire" en allusion à cette araignée mangeuse de mâles, attend son procès: elle est soupçonnée d'avoir assassiné huit de ses compagnons pour toucher la prime d'assurance, un cas célèbre au Japon non seulement pour le nombre de cadavres mais aussi pour les failles de l'enquête.

Dangereux psychopathes, meurtriers violents, multirécidivistes... Ils sont parmi nous, anonymes, souriants, affables. Qui sont-ils réellement ? Pourquoi tuent-ils ? Enquête sur des tueurs hors normes.

Ils tuent par plaisir ou par soif de pouvoir, pour répondre à une "vision" ou remplir une "mission". Mais au premier abord, ils apparaissent affables. C'est pourquoi ils suscitent intérêt et fascination. A lire dans Le Vif/L'Express de cette semaine, une plongée au coeur des pires assassinats en série, des Etats-Unis à la Russie.

Un homme abattu avec sa propre arme à feu par une femme qu'il agressait à Charleston, en Virginie Occidentale (États-Unis), a conduit la police de plusieurs Etats à rouvrir d'anciennes affaires non résolues, le soupçonnant d'avoir été un tueur en série.

Un safari de "l'épouvante" dans une forêt australienne où le tueur en série Ivan Milat enterra sept jeunes auto-stoppeurs dans les années 1990 suscite l'indignation des familles des victimes et des pouvoirs publics en Australie.

Dix-sept cadavres ont été retrouvés ces deux dernières années dans les canaux de Manchester, un chiffre si anormalement élevé qu'un chercheur n'a pas hésité à évoquer l'existence d'un tueur en série, une thèse toutefois catégoriquement réfutée par la police.

Andras Pandy, coupable du meurtre de six membres de sa famille, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 86 ans. Retour sur le parcours celui que la presse a surnommé le "pasteur diabolique".