Tout sur tuerie de Liège

Au total, 124 personnes ont été admises dans 11 hôpitaux de la région liégeoise le 13 décembre 2011, jour de la tuerie survenue place Saint-Lambert, à Liège. Par ailleurs, 1.124 citoyens ont bénéficié d'un suivi psycho-social, ressort-il du bilan des secours présenté par l'échevin liégeois des Services sociaux, de la Famille et de la Santé, Benoît Dreze.

Récrire l'histoire est un peu vain. Le coup de folie existe. Pourtant, si la loi avait été appliquée plus sévèrement, Nordine Amrani n'aurait pas eu les coudées franches.

Le gouvernement fédéral a identifié cinq domaines d'action pour lesquels une attention et des actions prioritaires sont requises à la suite de la tuerie dramatique qui a eu lieu mardi à Liège, a indiqué jeudi le premier ministre Elio Di Rupo lors d'un débat à la Chambre. Les députés ont observé une minute de silence.

La tuerie de Liège a fait une victime de plus cette nuit.Une dame de 75 ans qui était dans un état critique est décédée. Elle a succombé à ses blessures aux alentours de 00h50 à l'hôpital CHR Citadelle de Liège. Le bilan s'élève désormais à 6 décès, dont l'auteur des faits Nordine Amrani.

Le corps d'une dame âgée d'une quarantaine d'années a bien été découvert mardi dans un hangar appartenant à l'homme à l'origine de la fusillade. Concernant l'enquête, il a été définitivement établi que le tueur s'est donné la mort.