Tout sur Troubles mentaux et comportementaux

Les choix posés par les différents gouvernements en matière de gestion de la crise sanitaire ont été paternalistes et d'une violence symbolique inouïe, regrettent Jean-Jacques Van der Cruysen (psychologue) et Marie-Chantal Verweyden (pédopsychologue). Qui s'inquiètent des conséquences à court, moyen et long terme de l'absence de prise en considération de l'impact sur la santé mentale.

Le taux de "motivation volontaire" à respecter les gestes barrières a un lien direct avec des pics d'infections, d'hospitalisations et même de mortalité plusieurs semaines plus tard, constate le groupe de travail "Psychologie et coronavirus", cité dans les titres Sudpresse mercredi.