Tout sur Tony Blair

L'hypothèse d'un second référendum sur le Brexit, même écartée par la Première ministre Theresa May, gagne du terrain, étant donnée l'hostilité du Parlement envers l'accord de retrait conclu avec Bruxelles.

La Première ministre britannique Theresa May a accusé l'ancien chef de gouvernement travailliste Tony Blair de chercher à "saper" le Brexit en appelant à un second référendum, Tony Blair l'accusant en retour d'être "irresponsable", dans une rare dispute publique, dimanche.

Avec des leaders comme Trump, Poutine et Orban, il n'est pas facile de penser positivement à l'Occident, admet Anne Applebaum, professeure à la London School of Economics. Elle estime que la meilleure réponse aux fake news, à la corruption et à l'extrémisme croissant est un bon contre-récit. "Je crois toujours qu'une Europe qui défend des valeurs fortes peut inspirer les gens."

"Nous avons le droit de changer d'avis" à propos de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, souligne l'ancien Premier ministre britannique, Tony Blair, dans une tribune parue mercredi sur le site de sa fondation, le Tony Blair Institute for Global Change.

Le rôle de Première dame, que la France veut clarifier pour l'épouse du président Emmanuel Macron, est rarement défini dans le monde, ce qui n'empêche pas certains conjoints de s'impliquer, jusqu'à parfois accéder au pouvoir.

Les dirigeants européens sont prêts à modifier les termes du débat avec le Royaume-Uni, en ce compris sur la liberté de circulation, pour que le pays reste dans le marché unique. C'est du moins ce que l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair assure dans un long article publié sur le site de son "Institute for Global Change".

Olivier Maingain est de retour. Suite à la manoeuvre du président du cdH, son parti est devenu incontournable à Bruxelles. Et Maingain n'a pas l'intention de passer rapidement un nouvel accord gouvernemental. "Celui qui retire la prise doit en accepter les conséquences"

L'ex-Premier ministre britannique Tony Blair a jugé vendredi que rien n'empêchait le Royaume-Uni d'organiser un second référendum sur le Brexit, estimant que le divorce avec l'Union européenne serait "très, très dur", face à des dirigeants européens intransigeants.

Quels sont ceux qui font aujourd'hui le plus de tort au projet européen ? Les eurosceptiques comme Mr Farage ou Mme Le Pen ? Ou les euro-cyniques comme Mr Barroso ou Mme Neelie Kroes ?