Tout sur Toni Comín

Carles Puigdemont a regretté, dans des messages privés adressés à l'ancien ministre catalan Toni Comín, que le processus d'indépendance était "terminé", déplorant que ses coreligionnaires l'aient "sacrifié" en tant que candidat à l'investiture pour la présidence de la Catalogne et reconnaissant le "triomphe" de Madrid, rapporte la chaîne Tele Cinco, qui a obtenu une capture d'écran de ces messages.