Tout sur Tom Balthazar

La vaccination obligatoire du personnel de santé est-elle défendable ? Pour la première fois depuis sa démission du poste d'échevin à Gand, Tom Balthazar, professeur de droit de la santé, collaborateur de Zorgnet-Icuro et activiste climatique de la première heure, participe à nouveau aux débats.

"Il y a, en Belgique, des Wallons et des Flamands ; il n'y a pas de Belges", écrivait Jules Destrée en 1912. Aujourd'hui encore, beaucoup considèrent que notre pays est constitué de deux peuples que tout sépare : la langue, la culture, l'aéroport de Zaventem, le Ceta, le saucisson d'Ardenne, le RER, le stade national, les pandas... Tout, à quelques exceptions près. Car les Belges se sont retrouvés, malgré eux, unis dans leurs "Publi-affaires".

L'échevin socialiste gantois et candidat bourgmestre Tom Balthazar a démissionné de son mandat communal et ne sera pas tête de liste du cartel sp.a-Groen lors des prochaines élections communales, a-t-il annoncé samedi, emporté par le scandale Publipart, du nom d'un holding semi-public et d'une filiale de l'intercommunale liégeoise Publifin.

Les échevins gantois Tom Balthazar (sp.a) et Christophe Peeters (Open Vld) sont liés à un holding semi-public, la sa Publipart, qui octroie des primes conséquentes et investit dans des armes chimiques, rapporte samedi Het Laatste Nieuws