Tout sur Tihange

Malgré une demande officielle de l'organe de surveillance nucléaire et du ministre de l'Intérieur, Google refuse de flouter les images satellites des centrales nucléaires belges, relève De Tijd, vendredi. L'AFCN y voit un réel risque sécuritaire.

Les fréquentes indisponibilités des réacteurs nucléaires de Tihange et Doel ont fait exploser l'importation d'électricité en 2018. Celle-ci représentait lors de l'année écoulée un cinquième du total, ressort-il lundi des chiffres du gestionnaire du réseau à haute tension Elia.