Tout sur Thierry Bodson

Depuis 1996, cette loi prévoit un régime dans lequel les coûts salariaux ne doivent pas trop augmenter par rapport aux salaires à l'étranger, via une majoration salariale maximale générale dans les entreprises privées. Tous les deux ans, syndicats et patronat se retrouvent autour de la table pour conclure un accord inter-professionnel, qui comprend une norme salariale maximale à ne pas dépasser. Voici le point de toutes les perturbations attendues.

Le président de la FGTB, Thierry Bodson, a déposé plainte auprès du procureur de Roi de Liège contre le président du MR, Georges-Louis Bouchez. L'homme fort du syndicat socialiste, récemment condamné dans le cadre du blocage d'une autoroute il y a cinq ans, dénonce une atteinte à son honneur, et estime M. Bouchez auteur de calomnies et d'injures.

La CSC a obtenu 57,5% des sièges dans les Comités pour la prévention et la protection au travail (CPPT) et 55,71% des sièges dans les Conseils d'entreprise (CE) lors des dernières élections sociales, a annoncé mercredi le SPF Emploi Travail et Concertation sociale, lors d'une conférence de presse de présentation des résultats, en présence des organisations syndicales. Les votes ont été dépouillés dans 94,63% des entreprises au 8 décembre.

Le nouveau président par intérim de la FGTB, Thierry Bodson, a annoncé mercredi qu'il serait candidat à un mandat de plein exercice lors de l'élection prévue en septembre pour remplacer Robert Vertenueil, évincé pour avoir perdu la confiance des instances du syndicat socialiste.

La crise interne à la FGTB est révélatrice de la radicalisation des positions au Sud comme au Nord, de la montée de forces qui sortent du cadre (démocratique, belge, libéral) et d'une démocratie plurielle qui balbutie.

La FGTB wallonne, qui est en congrès ces jeudi et vendredi à La Louvière, a réélu Thierry Bodson à sa tête pour une durée de quatre ans. Celui-ci va donc entamer son troisième mandat en tant que secrétaire général.

L'année avait bien commencé avec la conclusion d'un accord interprofessionnel, le premier depuis neuf ans : une augmentation des salaires, sur deux ans, de 1,1 %, hors indexation et augmentations barémiques... Depuis, ce ne sont pas tant employeurs et syndicats qui s'étripent que syndicats et gouvernements.

À la fin du congrès du PS à Liège, le 26 novembre, bon nombre de militants commençaient à se décourager sur l'avenir du parti, mais voilà qu'une lueur d'espoir commence à s'installer après avoir lu les déclarations de Jean-Pascal Labille et Thierry Bodson.

Liège, c'est ailleurs. C'est loin, même quand on a plein d'idées et qu'elles sont en chantier. Alors, quand on est un socialiste plein d'idées mais qu'on n'est pas de Liège, et qu'on doit être au palais des congrès un dimanche à 9 h 30 pour boucler son chantier des idées, il faut soit se lever très tôt, par exemple pour avoir le train de 7 h 51 à Charleroi-Sud (douze minutes de retard), soit s'organiser un peu mieux, par exemple en prenant une chambre d'hôtel.

En poste depuis près de dix ans, le patron de la FGTB wallonne ne cesse de monter en puissance. Son récent appel à la constitution d'une union des gauches après 2019 a donné des frissons au PS. Preuve qu'on peut être syndicaliste et socialiste sans être au garde-à-vous...