Tout sur Theo Francken

Bart De Wever plaide, dans un entretien au quotidien De Zondag, pour un large bloc de centre-droit incluant la N-VA, les chrétiens-démocrates et les libéraux. "Il y a trop de partis. Ce n'est pas sain. J'appelle cela la balkanisation de la Flandre. Si on ne fait pas attention, la Flandre deviendra bientôt ingouvernable", a-t-il indiqué au journal.

Theo Francken, qui a reconnu sa responsabilité politique dans l'affaire Kucam, devrait-il renoncer à son mandat? Et Jan Jambon? Et Maggie De Block, avant eux? Si la démission est une tradition politique, elle semble toutefois se faire plus rare, à mesure que l'interprétation de la responsabilité d'un ministre rétrécit.

Joren Vermeersch devient le nouveau bras droit de Bart De Wever au parti, après avoir travaillé pour le secrétaire d'Etat et nourri la fronde nationaliste contre le Pacte des migrations de Marrakech.

Après la démission des ministres N-VA, pour protester contre l'approbation par la Belgique du pacte des migrations de l'ONU, Charles Michel voulait finir la législature à la tête d'une orange bleue minoritaire. Alors que les priorités se multiplient.