Tout sur Terrorisme

Une équipe belge de médecins et psychologues devait normalement se rendre la semaine passée dans le camp de déplacés d'Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie, afin de prélever des échantillons ADN sur certains enfants pour déterminer s'ils sont belges et, ainsi, organiser leur rapatriement.

La brigade de sécurisation des transports en commun de la zone de police Bruxelles-Ouest a neutralisé, lundi peu avant 15h00, un individu armé d'un couteau dans la station de métro Gare de l'Ouest à Molenbeek-Saint-Jean, a indiqué la zone. "Une femme a été grièvement blessée et une femme enceinte, présente dans la rame de métro, aurait été bousculée par l'auteur dans sa fuite", a ensuite précisé le parquet de Bruxelles, lundi vers 19h00.

"Les victimes prennent tour à tour la parole pour expliquer un peu leur constitution de partie civile", a expliqué Me Hamid El Abouti, l'un des avocats de la partie civile dans le dossier des attentats de Bruxelles, alors que les débats de ce lundi devant la chambre du conseil touchent à leur fin.

Un attentat a fait au moins quatre morts et semé la terreur dans la capitale autrichienne. Une attaque qualifiée de "terroriste" par le chancelier Sebastian Kurz. De nombreuses zones d'ombre demeurent.

Le niveau de la menace en Belgique est maintenu à deux, sur une échelle de quatre, a indiqué l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam) mardi, au lendemain d'attaques meurtrières dans le centre-ville de Vienne. Ce niveau "moyen" signifie qu'une menace est peu vraisemblable.

Pour Guy Rapaille, le président du comité R, le renseignement belge doit être plus réactif et plus prédictif. En ligne de mire : le terrorisme, mais aussi l'extrême droite, l'intérêt chinois pour notre économie et l'espionnage débridé des services secrets étrangers sur notre territoire.