Tout sur Terre

Entretien avec Thomas Pesquet: "On devrait aller sur Mars vers 2040"

Excellent communicant, le spationaute Thomas Pesquet, 41 ans, a contribué au regain d'intérêt du grand public pour la conquête spatiale. Son retour à bord de la station internationale, où il a déjà passé six mois, est prévu à l'horizon 2021, et il se verrait bien participer aussi à une future mission sur la Lune. Alors que des chercheurs lui demandent, pour des raisons écologiques, de se prononcer contre le tourisme spatial et les projets de vols vers Mars, lui-même reconnaît que l'urgence est de sauver la Terre.

Échec du lancement d'une fusée Vega

Le lancement d'une fusée Vega, qui devait mettre en orbite un satellite pour le compte des Émirats arabes unis, a échoué dans la nuit de mercredi à jeudi depuis la Guyane, a annoncé Arianespace.

Les derniers secrets de la Lune et de Mars

Elles sont spécialistes de la composition et de l'évolution des planètes. Véritable aventurière, Vinciane Debaille récolte des roches extraterrestres en Antarctique. Mathématicienne, Véronique Dehant est l'heureuse " maman " d'un petit robot qui sera envoyé sur Mars en juillet 2020.

Comment se prépare le retour sur la Lune

Capsules pour vols habités, station en orbite lunaire, base permanente, recherche de ressources exploitables... Cinquante ans après le premier pas de l'homme sur la Lune, la course vers notre satellite naturel est relancée. Pourquoi cette nouvelle ruée ? Qui en sont les acteurs ? Où en sont leurs projets ?

Pourquoi tout le monde veut retourner sur la Lune

Cinquante ans après le premier pas de l'Homme sur la Lune, de nombreuses puissances mondiales relancent des missions lunaires. Pendant des années, l'intérêt pour la conquête lunaire s'était pourtant essoufflé. Comment expliquer ce revirement ?

Vacances : des glaciers au programme

A travers son blog Compagnon, l'agence de voyages Neckermann veut inspirer les projets de vacances de ses clients. Et parce qu'elle est dans l'air du temps, l'entreprise allemande propose d'allier tourisme et réchauffement climatique.

Les Belges invités à donner un nom à l'exoplanète "HD 49674 b"

A l'occasion de son 100e anniversaire, l'Union astronomique internationale a lancé un concours pour permettre à chaque pays dans le monde de donner un nom à une exoplanète et à son étoile hôte. Le système sélectionné pour la Belgique est celui auquel appartient l'exoplanète actuellement désignée sous l'identifiant "HD 49674 b". Particuliers, associations et écoles sont invités à soumettre leurs propositions avant le 15 août prochain.