Tout sur Téléthon

L'été dernier à Nashville, une mère de famille américaine s'est fait modifier le génome et a cessé de souffrir. "Depuis mes 11 ans, j'espérais une guérison", écrit Victoria Gray, 34 ans, à l'AFP. "Depuis que j'ai reçu les nouvelles cellules, j'ai retrouvé le plaisir de passer du temps en famille sans vivre dans la crainte de douleurs ou d'une urgence".