Tout sur Tecteo

L'arrestation de Stéphane Moreau et son inculpation pour abus de biens sociaux, détournement par personne exerçant une fonction publique, faux, usage de faux et escroquerie marque une étape de plus dans la descente aux enfers du magnat liégeois. L'homme qui a incarné un temps un modèle de redressement économique dans la Cité ardente est aujourd'hui en prison comme d'autres protagonistes du dossier Nethys.

Ogeo Fund, fonds de pension d'Enodia (ex-Publifin), est en pleine tourmente: il fait l'objet d'une inspection du gendarme financier (FSMA) et d'une analyse forensique d'un consultant (Deloitte). La dernière fois qu'Ogeo a été sondé, ses placards avaient notamment révélé un surprenant hedge fund aux îles Caïmans.

La chambre du conseil de Liège a homologué, peu avant Noël, la transaction pénale sollicitée par Stéphane Moreau dans le dossier Tecteo/Ogeo. Avec six transactions pénales et deux non-lieux, l'un des plus importants dossiers judiciaires wallons contemporains se referme définitivement.

L'Allemagne est confrontée à l'empoisonnement du leader de l'opposition russe Alexander Navalny. La chancelière Angela Merkel est de plus en plus sollicitée par l'opposition et son parti pour augmenter la pression sur la Russie. Son prédécesseur, Gerhard Schröder, qui travaille pour les Russes, rend la question encore plus compliquée.

Le PTB affirme incarner " la gauche authentique " face au PS. En traitant ce parti comme un punching ball, le PTB perpétue la vieille tradition communiste : taper toujours, fort, sur les sociaux démocrates.

Le conseil d'administration de Publifin a décidé de renommer l'intercommunale liégeoise. Elle devrait s'appeler Enodia à l'issue d'une assemblée générale qui se tiendra le 30 novembre, a indiqué jeudi soir à Belga la porte-parole de Nethys Marie-Pierre Deghaye, confirmant une information divulguée par Le Soir.

Le dirigeant de Nethys Stéphane Moreau est soupçonné par la justice d'avoir demandé à une magistrate fédérale d'intercéder en sa faveur auprès d'un juge qui instruisait le dossier Tecteo (aujourd'hui Nethys-Publifin), révèle vendredi le quotidien Le Soir.

Le fleuron médiatique du groupe Publifin/Nethys perd des parts de marché. Telenet et Orange rôdent. Rachat ? Association ? Les Liégeois s'accrochent à leur câble. Sur papier, Voo n'est pas dans le rouge...

Au fil des auditions de la commission Publifin est apparu le rôle prépondérant joué par le ministre de l'Economie, Jean-Claude Marcourt (PS), dans le soutien aux projets de Tecteo/Nethys, même quand ils s'écartaient de la norme.

L'ex-vice-président cdH de Publifin et Nethys Dominique Drion, réentendu vendredi par la commission d'enquête du parlement wallon en tant que président du cdH provincial, a expliqué l'aller-retour qu'il a fait avec le patron de Tecteo Stéphane Moreau chez son président de parti Benoît Lutgen pour obtenir son feu vert à la nouvelle structure de Tecteo pour la transformer en Publifin-Nethys, un modèle qui a été de nombreuses fois critiqué par les commissaires.

Le ministre de l'Économie Jean-Claude Marcourt a reconnu jeudi, devant la commission Publifin du parlement wallon, avoir validé une ébauche du modèle du groupe Tecteo (futur Publifin-Nethys) tel qu'il lui a été présenté en 2012 par le futur CEO de Nethys Stéphane Moreau, dans la perspective de la réforme du décret Électricité.