Tout sur TEC

Sanction pour les perturbations aux TEC: une "propagande électorale exécrable"

Johan Lambert, de l'Interrégionale wallonne de la CGSP, a réagi avec fureur jeudi aux annonces de la décision du gouvernement wallon d'imposer une lourde sanction financière à l'Opérateur de transport de Wallonie (OTW), responsable des transports en commun des TEC, à la suite des perturbations du réseau lors de la journée d'action syndicale à l'appel de la FGTB, mardi.

TEC à l'arrêt: le gouvernement wallon va voir quelles sanctions peuvent être prises

Considérant "qu'il y a non-respect du contrat de gestion de l'Opérateur de Transport de Wallonie (OTW )- tenu d'assurer la continuité du service public de transport dont il a la charge sauf cas de force majeure imprévue - le gouvernement wallon se saisira dès jeudi du dossier pour remédier durablement aux problèmes constatés et pour envisager les sanctions qui peuvent être prises", a assuré mardi après-midi le ministre-président wallon, Willy Borsus.

4 heures en bus, pour l'aller-retour de l'école

En mars 2018, en Wallonie, 1 613 élèves " à besoins spécifiques " passaient chaque jour plus de trois heures - et 400 d'entre eux plus de quatre heures - dans le bus les conduisant vers leur école d'enseignement spécialisé.

Grève nationale : la situation assez calme sur les routes

Les automobilistes semblaient avoir pris leurs précautions mercredi matin, jour de grève nationale. Vers 07h00, la situation était assez calme sur les routes. "Exceptionnellement calme", selon un porte-parole du Centre flamand du trafic.

Grève nationale: le point sur les perturbations attendues le 13 février

Administrations, transports, poste, écoles, collecte des déchets mais aussi entreprises et centres commerciaux... des mouvements de grève et des actions syndicales sont prévus ce mercredi 13 février dans tous les secteurs et à travers tout le pays à l'appel du front commun syndical. Le point.

100.000 euros pour réimmatriculer les bus TEC

Toutes les plaques d'immatriculation des 1.770 bus TEC en service doivent être changées, ainsi que de tous les autres véhicules utilisés par les contrôleurs et le personnel de manière générale. En tout, le parc ne représente pas moins de 2.200 véhicules, indique samedi Sudpresse.