Tout sur TEC

Des mouvements de grève et des actions syndicales sont programmées sur l'ensemble du territoire belge ce vendredi. Les syndicats veulent exprimer leur colère contre la réforme des pensions du gouvernement fédéral, l'attitude "déresponsabilisée" des employeurs, l'échec des négociations sur les métiers pénibles et les problèmes de pouvoir d'achat. Ils souhaitent également démontrer leur fermeté avant le début des discussions sur l'accord interprofessionnel.

Une "vague de grèves" devrait toucher le pays vendredi à l'occasion d'une journée d'actions syndicales, préviennent mardi les organisations représentant les travailleurs.

Le gouvernement wallon a décidé ce jeudi de n'appliquer aucune hausse de tarifs sur les titres de transport du réseau TEC. "Un gel des tarifs d'autant plus marquant qu'il intervient dans un contexte de croissance générale de l'indice des prix", a souligné le ministre régional des Transports, Carlo Di Antonio (cdH).

Le pont que feront de nombreux Belges entre ce jeudi de la Toussaint et le week-end n'aura pas beaucoup d'effets: les banques et bureaux de poste seront ouverts, et seules quelques modifications sont à prévoir du côté des transports en commun.

L'entièreté du réseau de transport public wallon sera gratuit ce dimanche 14 octobre à l'occasion des élections communales et provinciales, indique le groupe TEC sur son site internet. De son côté, la SNCB met à la disposition des usagers du train un "billet électeur".

Le gouvernement wallon a menacé syndicats et direction des TEC de recourir à la privatisation si aucun accord sur un service garanti n'est trouvé, selon les informations développées vendredi par Le Soir.

La circulation des bus TEC est perturbée ce lundi matin en raison de la manifestation en front commun syndical FGTB-CSC prévue ce lundi à Namur contre la réforme des Aides à la promotion de l'emploi (APE). Les lignes de bus sont impactées dans des proportions diverses. Vers 06h00, les réseaux de Liège-Verviers et de la province de Hainaut étaient les plus touchés.

La CGSP a suspendu son préavis de grève dans le TEC pour les 20, 21 et 22 décembre, annonce jeudi le Groupe TEC à l'issue d'une réunion du bureau de conciliation. L'action qui sera menée le 19 décembre à l'occasion de la manifestation nationale contre les pensions à Bruxelles devrait par contre avoir une "incidence très importante sur le service donné aux 250.000 clients journaliers du TEC", déplore-t-il.

Le Gouvernement wallon MR/CDH souhaite marquer les esprits en ne diminuant plus seulement le nombre d'administrateurs des TEC ou en étudiant un scénario de fusion réfléchie des sociétés du Groupe, mais en opérant à la hussarde une fusion des 6 sociétés du Groupe TEC dans un calendrier qui tient davantage compte d'impératifs électoraux que d'une gestion performante.

La CGSP a déposé un préavis de grève de 72 heures sur le réseau TEC, couvrant les mercredi 20, jeudi 21 et vendredi 22 décembre, a-t-elle indiqué lundi dans un courrier adressé aux responsables de la Société régionale wallonne du transport (SRWT).

Le syndicat socialiste est satisfait de l'arrêt de travail mené au sein des transports en commun wallons, vendredi, malgré le "coup d'accélérateur" du gouvernement en faveur d'une fusion des TEC, a indiqué en début de soirée Claudy Vickevorst, secrétaire régional de la CGSP-TBM (tram-bus-métro). Aucun problème ou incident n'a été relevé, selon lui.

Le réseau du TEC est très fortement perturbé jeudi matin par la grève menée par la CGSP. Presqu'aucun bus ne circule à Charleroi et à Liège. Le service est plutôt bien assuré, par contre, chez les TEC Brabant wallon. "Les bus sont à l'arrêt quasi dans toute la Wallonie", selon le secrétaire de la CGSP-Tram, bus, métro, Claudy Vickevorst.

Le syndicat socialiste CGSP a déposé un préavis de grève pour l'ensemble du groupe TEC pour le 30 novembre et le 1er décembre, a annoncé mardi Sudpresse sur son site internet. L'information a été confirmée par Claudy Vickevorst, secrétaire de la CGSP-TBM. Ce préavis, qui prend cours mardi, couvrira toutes les actions qui se dérouleront ces deux jours.

Aucun bus du TEC Liège-Verviers n'est sorti des dépôts liégeois et hutois mardi matin en raison de l'appel à la manifestation programmée dans les rues de la Cité Ardente contre les mesures du gouvernement fédéral. 50% des bus du dépôt de Verviers sont cependant sortis du dépôt de Stembert de même que tous les bus du dépôt d'Eupen.

Le réseau des transports en commun wallons est affecté ce mercredi par une journée d'actions organisée par les syndicats en front commun, à laquelle certains des chauffeurs participent. La circulation des bus TEC est dès lors perturbée.