Tout sur tampon

Le conseil des ministres a approuvé vendredi un avant-projet d'arrêté royal visant à appliquer le taux de TVA réduit de 6% aux produits d'hygiène féminine. Ces produits sont aujourd'hui soumis à un taux de TVA de 21%, une 'taxe tampon' dénoncée depuis de nombreuses années par les organisations féminines. Le texte envoyé au Conseil d'Etat vise également à appliquer le taux réduit de 6% aux défibrillateurs externes.

L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats exige la suppression de la dénommée "taxe tampon" et s'associe ainsi au groupe "Belges et culottés", annonce-t-elle dans un communiqué jeudi. Ensemble, ils demandent au ministre des Finances Johan Van Overtveldt de ramener le taux de TVA à 6% pour les produits d'hygiène, tels que les tampons ou serviettes hygiéniques, imposés à 21% actuellement.

En Belgique, les femmes sont victimes de discrimination fiscale, écrit le professeur en droit fiscal Michel Maus dans une opinion parue dans le quotidien de Morgen. Les serviettes hygiéniques et les tampons sont en effet taxés à 21%, alors que les mulets et les livres de coloriage sont considérés comme des produits de base et imposés seulement à 6%.