Tout sur Syrte

Le photographe de presse Jeroen Oerlemans, qui travaillait notamment pour Knack, a été tué dans la ville libyenne de Syrte. Il couvrait les combats qui font rage entre les forces du gouvernement d'union nationale (GNA) et l'organisation jihadiste Etat islamique (EI).

Syrte, d'où les forces progouvernementales libyennes tentent de chasser le groupe Etat islamique (EI) avec le soutien aérien américain, a été pendant des décennies la ville symbole du régime de Mouammar Kadhafi avant de tomber il y a un an aux mains des jihadistes.

Les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir mené leurs premières frappes contre le groupe Etat islamique (EI) dans son bastion de Syrte, en Libye, précisant que ces raids avaient été conduits à la demande du gouvernement d'union libyen et qu'il n'y aura aucun soldat américain au sol.

L'organisation Human Rights Watch (HRW) a affirmé que 53 personnes, a priori des partisans de Mouammar Kadhafi, avaient probablement été exécutées sommairement dans un hôtel de Syrte, dernier bastion loyaliste à être tombé en Libye.

L'Otan poursuivra sa mission militaire en Libye tant que les "réminiscences" du régime de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi présenteront un risque pour le peuple libyen, a promis le ministre britannique de la Défense, Liam Fox, en visite à Tripoli.