Tout sur SwissLeaks

Trois ans après les révélations de l'enquête journalistique du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) sur les sociétés offshores, 16 millions d'euros ont été récupérés par le fisc belge, rapportent Le Soir, Knack et De Tijd mercredi, quotidiens qui avaient été associés à cette vaste enquête. Une moisson toutefois en deçà des attentes du ministre des Finances à l'époque, Johan Van Overtveldt (N-VA).

SwissLeaks, LuxLeaks, écoutes NSA... De nombreux scandales n'éclateraient jamais si des lanceurs d'alerte ne se mouillaient pas. Ceux-ci vivent un calvaire après leur divulgation. Or, en Europe, ils sont très peu protégés.

En réaction au "Swiss Leaks", qui a permis de dévoiler le très grand nombre de comptes détenus par des Belges auprès de la filiale suisse de la HSBC, la Secrétaire d'état à la lutte contre la fraude, Elke Sleurs, a dévoilé vendredi une batterie de mesures pour endiguer la fraude fiscale et le blanchiment d'argent, peut-on lire samedi dans L'Echo et Le Soir.

SwissLeaks n'a rien d'une affaire marginale. Il s'agit d'un problème crucial qui, une fois de plus, met au grand jour l'inégalité structurelle dans notre société. En effet, il existe une couche supérieure qui empoche presque tout et à laquelle on ne touche pas, et c'est précisément pour s'adresser à cette couche supérieure qu'a démarré la discussion sur un tax shift. Que ce tax shift soit désormais ramené à une augmentation de la TVA, voilà qui est vraiment un coup tordu et pour le moins fort de café