Tout sur Sûreté de l'État

Les services de renseignement belges incitent à la vigilance vis-à-vis des smartphones de marques chinoises. Il existerait une "interaction systématique et profonde" entre les entreprises Xiaomi, Oppo, OnePlus et l'État chinois, rapportent samedi L'Echo et De Tijd.

La Sûreté de l'État a identifié l'année dernière 80 demandeurs d'asile représentant une menace potentielle pour l'ordre public et en a averti l'Office des Etrangers. Trente-six d'entre eux relevaient de radicalisme ou de terrorisme, même si leur implication pouvait parfois être minime, rapporte vendredi le quotidien De Tijd.

Le périple meurtrier de Benjamin Herman dans la Cité ardente laisse les éditorialistes belges francophones perplexes et incrédules mercredi. La radicalisation en prison est-elle "le talon d'Achille" de la sécurité dans le Royaume, ou la "cavale sanglante", résulte-t-elle d'un "esprit dérangé et faible", "en totale rupture avec la société"? Face aux interrogations multiples, des appels aux réponses, mais aussi à la nuance, sont formulés.

Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) a fustigé dans un communiqué l'utilisation par la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) d'informations de la Sûreté de l'État pour justifier le retrait de la reconnaissance de la mosquée Fatih de Beringen.

La ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) a dû défendre pendant plusieurs heures, lundi en commission du parlement flamand, sa décision de retirer la reconnaissance de la mosquée Fatih de Beringen, une décision critiquée tant par l'opposition que dans les rangs Open Vld et CD&V de la majorité gouvernementale.