Tout sur sucre

Les cellules cancéreuses se nourrissent de sucre. En l'absence de sucre, leur croissance ralentit, du moins dans une éprouvette de laboratoire et chez les cobayes. L'être humain est bien plus complexe.

Un régime alimentaire cétogène, riche en graisse et très pauvre en glucide, a nettement amélioré la mémoire et la vigueur physique de souris vieillissantes, prolongeant même leur vie, selon deux études menées indépendamment qui pourraient offrir de nouvelles pistes sur le vieillissement humain.

Les édulcorants, ajoutés de manière massive dans les denrées industrielles, ne suppriment pas le désir de consommer des aliments sucrés. Une étude de l'université de Lausanne (UNIL), présente ces résultats dans la revue Nature Neuroscience.

Quel impact le sucre a-t-il sur notre santé ? Peut-on choisir entre bons et mauvais sucres ou les choses sont-elles plus complexes que cela ? Pleins feux sur ce qui est pour beaucoup un péché mignon...

Si de nombreux fabricants de denrées alimentaires mettent des édulcorants dans leurs produits de manière à en diminuer la teneur en sucre, cela ne se fait pas forcément au bénéfice de la santé du consommateur. C'est en tout cas ce qu'affirme l'organisation Test-Achats, mardi, dans un communiqué.

La découverte d'une enzyme qui neutralise les effets toxiques des excès de sucre dans l'organisme en régulant l'utilisation du glucose et des lipides par différents organes pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements contre le diabète et l'obésité.

Les premiers résultats de l'enquête Nutrinet, qui collecte les habitudes alimentaires de 5.000 citoyens, montrent que le "nutrinaute" consomme plus de fruits et légumes que la moyenne, mais il reste en déficit de produits laitiers notamment, dévoile Le Soir lundi.

Le sucre est partout, des sauces tomate aux charcuteries: pour rehausser une saveur ou une couleur, à des fins de conservation et par souci d'économies, ce qui le rend difficilement remplaçable dans l'alimentation industrielle.

Le sucre devient, avec le tabac, l'ennemi numéro 1. Il se cache dans tous les aliments, même les plus inattendus, fait grossir, serait addictif et entraînerait des problèmes de santé catastrophiques. Sommes-nous en train de nous empoisonner à petits feux ?