Tout sur streaming

Fin mars, Netflix, YouTube (propriété de Google) et Facebook, les trois colosses du Web, répondaient favorablement à la demande de Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, de réduire leur débit. But de la manoeuvre : éviter un engorgement du réseau en offrant plus d'espace au télétravail et à l'enseignement en ligne durant la période de confinement.