Tout sur Stéphane Hazée

Elle a eu beau convoquer Copernic et sa révolution, l'écrivain américain Marc Twain et le sociologue suisse Jean Ziegler, selon qui la dette suffit à asservir les peuples, l'opposition wallonne n'est pas parvenue à créer la surprise, jeudi soir, lors du vote du budget régional en séance plénière. Au terme de débats parfois répétitifs, le budget 2020, qui prévoit un déficit de 435 millions d'euros, a été adopté, majorité contre opposition.

Là où le MR était resté une grosse heure, le président du PS Elio Di Rupo et l'ancien ministre-président wallon Paul Magnette ont pris près de deux heures ce mercredi pour discuter avec le co-président d'Ecolo Jean-Marc Nollet et le chef de groupe des Verts au Parlement wallon, Stéphane Hazée, à l'occasion d'une première journée de consultations post-électorales pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La prochaine législature sera décisive pour le redressement de la Région et, ce faisant, pour l'avenir du pays. Au diable les querelles, l'heure est venue de se retrousser les manches. Le Vif/L'Express a confronté les politiques aux mesures prioritaires à prendre. Avec, en vue, le bout du tunnel ?