Tout sur SRAS-CoV

Le Covid-19 affecte le cerveau humain. Chez certains, les symptômes peuvent même apparaitre ou persister sur le long terme. Des études tentent de lever le voile sur ce phénomène. Ce jeudi, la Chambre doit se positionner sur la reconnaissance de ce Covid long qui toucherait un patient Covid sur cinq.

Comment lutter contre l'épidémie? Les mesures barrières, le testing, le tracing et la quarantaine, évidemment. Mais il existe d'autres armes moins connues du grand public: le séquençage du génome du virus et son analyse. Une discipline très pointue qui porte le nom de phylodynamique.

Où est né le Sras-CoV-2? D'où vient-il? Quand et comment a-t-il été transmis à l'homme? Un an après, le mystère demeure entier sur son origine. Son issue semble encore loin.

La recommandation est tombée comme une évidence lors d'un comité de concertation, le 5 février, annonçant la réouverture des salons de coiffure: "Aérez, aérez, aérez." C'est, selon les experts, la quatrième règle barrière que tout le monde devrait suivre.

Après la première et la deuxième vague, la troisième sera-t-elle psychiatrique? Dépression, anxiété, troubles du sommeil, stress post-traumatique... Les personnes directement touchées par la Covid-19 souffrent de séquelles psychologiques. Pour d'autres, les symptômes, souvent handicapants, persistent longtemps.

Du jamais-vu. Onze mois à peine après l'apparition du Sras-Cov-2 en Chine, le duo Pfizer-BioNTech est le premier à proposer un vaccin "très, très efficace". Attendus comme des produits miracles, déjà achetés en masse, les vaccins sont présentés comme l'arme ultime contre la Covid-19. Mais il reste encore de nombreuses inconnues...

S'il s'avère moins mortel que le SARS-CoV premier du nom, le nouveau coronavirus Covid-19 est néanmoins plus dangereux que son prédécesseur. Mais pourquoi ces faux jumeaux ont-ils un impact si différent ? Analyse de leur modus operandi.

Cette semaine, nous vivons la première vague de chaleur officielle de l'année en Belgique. Qu'est-ce que cela signifie pour la propagation du coronavirus ? La chaleur aggrave-t-elle les symptômes du covid? Et qu'en est-il des mesures relatives à la chaleur qui entrent en conflit avec les mesures actuelles concernant le coronavirus ?

Le Sras-CoV-2 peut théoriquement infecter tous les bipèdes à 46 chromosomes, c'est-à-dire les êtres humains. Comme disait La Fontaine à propos de la peste noire, "ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés". Mais ce coronavirus tue-t-il davantage les personnes âgées, les non-fumeurs, les Occidentaux ou les vaccinés contre la grippe ?