Tout sur sportifs

Si de nombreux sportifs (de haut niveau) se focalisent sur la qualité et la quantité de leurs aliments, seule une minorité d'entre eux perd le contrôle et développe un trouble alimentaire. Pourquoi? À quels signaux le parent, coach ou partenaire doit-il être attentif?

L'idée qu'il faudrait se concentrer sur une discipline sportive dès son plus jeune âge si l'on veut devenir vraiment bon est l'un de ces mythes qui ont la vie dure.

Les sportifs qui attrapent un refroidissement après un événement important, comme un marathon, le mettent sur le compte de la difficulté de l'entraînement et l'intensité des efforts consentis. Le fait qu'une carence de sommeil puisse considérablement affaiblir leurs défenses naturelles ne les effleure même pas. Pourtant, il en est ainsi.

L'alcool est de plus en plus présent dans le sport et la Tournée minérale qui se prépare pour le mois de février n'est pas particulièrement prisée dans les clubs house et cafétérias. Les sportifs sont friands des " 3e mi-temps " qui peuvent dégénérer en beuverie... Certains se mobilisent cependant pour faire évoluer les mentalités.

La Défense possède en son sein une trentaine de militaires ayant le statut de "sportif de haut niveau" dans une quinzaine de disciplines, dont Toma Nikiforov, qui a décroché samedi l'unique médaille belge aux championnats du monde de judo d'Astana (Kazakstan), en remportant le bronze dans la catégorie des moins de 100 kg, a indiqué le ministre de la Défense, Steven Vandeput.