Tout sur Soudan

Va falloir porter autre chose que des pantoufles. Ça va leur faire bizarre, aux pieds, de se reposer dans des escarpins, des bottillons, des sandales (autres que des claquettes). Le confinement avait au moins l'avantage du confort plantaire. Le coronavirus aura changé beaucoup de choses, mais malheureusement pas la pertinence d'une paire de savates en forme de licornes (ou autre modèle) sur un lieu de travail. Alors il y avait ces baskets, là, sur un site de vente en ligne. Des blanches, printanières, le contrefort tout en paillettes, le pied droit barré d'un "sororité" argenté.

Début mars, le JT de la télévision tchadienne a évoqué l'interpellation par la sécurité tchadienne de trois véhicules en provenance de la Libye voisine.

L'opposant Martin Fayulu, qui revendique la victoire à l'élection présidentielle en République démocratique du Congo, a dénoncé mardi l'omniprésence de l'ex-président Joseph Kabila dans le gouvernement de coalition annoncé mardi, sept mois après l'investiture de Félix Tshisekedi.

Le G7, qui tient son sommet annuel à Biarritz du 24 au 26 août, a-t-il encore une utilité ? Le club des pays les plus industrialisés au monde, réunis depuis 1975 en réponse au choc pétrolier, a raté trois révolutions.

Les stocks de nourriture disponibles pour les 356 personnes secourues à bord de l'Ocean Viking, en mer depuis 19 jours, commencent à s'épuiser, a indiqué Médecins Sans Frontières qui estime qu'il lui reste "quatre jours" de réserves, vendredi compris.

Le général Abdel Fattah al-Burhane, investi mercredi chef du Conseil souverain chargé de piloter la transition au Soudan, a longtemps été un inconnu du grand public, qui est resté discret après avoir été propulsé par l'armée à la tête de l'Etat dès avril.

Une autorité civile chargée de piloter la transition politique au Soudan sera formée le 18 août, une étape cruciale dans ce pays gouverné durant 30 ans par un régime autoritaire et secoué ces derniers mois par une contestation populaire inédite.

Les meneurs du mouvement de contestation et le pouvoir militaire au Soudan sont tombés d'accord samedi sur une déclaration constitutionnelle, censée ouvrir la voie à une transition vers une autorité civile après des mois de protestations marqués par une répression meurtrière.

Rappel des étapes de la crise au Soudan, où les pourparlers entre les chefs de la contestation et les militaires au pouvoir ont été suspendus et les écoles fermées après la mort de six manifestants, dont cinq lycéens, lors d'un rassemblement.

Rappel des principales épidémies d'Ebola en Afrique depuis l'identification du virus en 1976 alors que l'OMS a déclaré mercredi "l'urgence" sanitaire face à l'épidémie en cours en République démocratique du Congo (RDC).

Les généraux qui dirigent le Soudan et les meneurs de la contestation ont signé mercredi un accord sur le partage du pouvoir, un moment qualifié d'"historique", après des mois de manifestations marqués par la destitution du président Omar el-Béchir et une répression brutale.

Une "tentative de coup d'Etat" a été déjouée au Soudan, a affirmé jeudi un représentant du Conseil militaire au pouvoir depuis la chute d'Omar el-Béchir en avril, alors qu'un accord avec les contestataires sur la transition devait être signé dans les prochains jours.

Au cours des vingt prochaines années, la production d'encens pourrait diminuer de moitié. Affaiblis par une surexploitation, les arbres dont ils sont tirés se font de plus en plus rares.

Gaafar Nimeiry, le dictateur à la tête du pays de 1971 à 1985 ; Hassan al-Tourabi, l'homme de l'ombre qualifié dans les années 1990 de "pape noir du terrorisme" pour avoir abrité Carlos et Oussama ben Laden ; Omar el-Bechir, le potentat (1989-2019) accusé par la Cour pénale internationale de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre pour la répression au Darfour au milieu des années 2000... : depuis cinquante ans, le Soudan n'a pas toujours placé sur un piédestal les plus recommandables de ses enfants.