Tout sur Sophie Dutordoir

Le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet, a demandé au SPF Mobilité d'étudier la faisabilité d'un système de réservation dans les trains, a-t-il indiqué jeudi à la Chambre en réponse à de nombreuses questions sur les mesures qu'appliquera la SNCB pour éviter un afflux dans les gares et des trains bondés durant le congé de Pâques.

"Un effort collectif sera indispensable pour surmonter cette frustration et cette tristesse dans l'esprit des voyageurs en ces circonstances. La SNCB demande donc à tous d'agir dans un même sens pour que le trafic ferroviaire puisse continuer à fonctionner en toute sécurité, tant pour les voyageurs que pour le personnel de l'entreprise", a indiqué jeudi la SNCB dans un communiqué, en réaction à l'instauration de la mesure fédérale concernant les voyages vers la mer uniquement côté fenêtre.

"Notre offre est maximale compte tenu des règles sanitaires. Mais il faut limiter l'afflux vers les gares", plaide la patronne de la SNCB, Sophie Dutordoir mercredi dans Le Soir, en réaction aux cohortes de voyageurs forcés de patienter sur les quais pour se rendre à la Côte mardi. Son message est clair: "Ne vous ruez pas dans les gares car les places seront limitées".

Le Conseil supérieur national des personnes handicapées dénonce, dans un avis communiqué lundi, la décision de la SNCB d'instaurer une différence de prix entre les billets de train papiers et ceux achetés en ligne, les premiers devenant plus chers. Il s'agit d'une discrimination, estime cet organe chargé de l'examen de toutes les matières qui, au niveau fédéral, sont susceptibles d'avoir des conséquences sur la vie des personnes en situation de handicap.

Comme la SNCB recevra bientôt un nouvel accord de gestion et qu'il y aura près de deux ans que Sophie Dutordoir est à sa tête, Knack a demandé à cinq observateurs de la SNCB de faire le rapport de notre compagnie ferroviaire. Ce qui frappe, c'est que malgré des chiffres lamentables de ponctualité, la SNCB est toujours autorisée à augmenter ses tarifs dans les années à venir.

Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, dément dimanche l'existence d'un plan visant à supprimer la fonction d'accompagnateur de train. "Nos accompagnateurs de train jouent en rôle essentiel", affirme-t-elle, ajoutant qu'il n'y aura aucune suppression tant qu'elle sera à la tête de l'entreprise publique ferroviaire.

"Notre offre S (autour de Bruxelles) est peu ou pas connue", a rappelé lundi l'administratrice-générale de la SNCB à l'occasion d'un événement organisé par Voka Metropolitan, la section bruxelloise de la fédération patronale flamande.

Files de plus en plus longues autour des grandes villes. 250 millions (au moins) perdus chaque année à cause des embouteillages anversois et bruxellois uniquement. Plus de 11.000 personnes qui meurent chaque année en Belgique à cause de la pollution. La planète qui se réchauffe ce qui provoque des catastrophes naturelles meurtrières. Pas de doute, la SNCB a un rôle crucial à jouer pour solutionner ces problèmes. Encore faut-il avoir de l'ambition pour cette entreprise. La nouvelle CEO Sophie Dutordoir est intervenue au Parlement ce mercredi 18 octobre. Son plan et son ambition sont-ils à la hauteur des enjeux ? Analysons ça de plus près.