Tout sur Société

Xénophobie à l'égard des personnes asiatiques que l'on estime "responsables" de l'introduction de Covid-19 , attaques contre les travailleurs de la santé, stigmatisation des personnes obèses: les cas de discrimination ont augmenté de manière exponentielle depuis le début de la pandémie.

Une série d'assouplissements aux règles sanitaires entrent en vigueur ce samedi, avec, en point de mire, la réouverture des terrasses des cafés et restaurants. La publication au Moniteur belge de l'arrêté ministériel contenant les mesures n'a été publiée que tardivement dans la journée de vendredi.

Le Conseil régional de sécurité bruxellois (Cores) a décidé mercredi d'aligner les mesures de restriction en vigueur dans la capitale dans le cadre de la crise sanitaire sur les mesures fédérales, a fait savoir le cabinet du ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, à l'issue d'une réunion avec les 19 bourgmestres de la Région.

Depuis l'introduction du double nom de famille en Belgique en juin 2014, le nombre de personnes qui y ont recours reste limité. Dans 91% des cas, le nom du père reste choisi, rapportent les journaux du groupe Mediahuis jeudi.

Hier, des milliers des jeunes étaient rassemblés au Bois de la Cambre pour la "Boum", un poisson d'avril lancé sur les réseaux sociaux. L'évènement a donné lieu à des scènes de "guérilla urbaine" qui interpellent. Présent sur le lieu, Olivier, jeune étudiant, nous livre sa réflexion.

La tuerie dans trois salons de massages d'Atlanta qui a fait huit morts, dont six femmes asiatiques, suscite une vague d'indignation contre le racisme. Celle-ci dénonce la haine versée contre la communauté asiatique aux États-Unis qui compte 20 millions de personnes. L'attaque inédite constitue un moment charnière pour une population méconnue, silencieuse et réputée peu présente sur la scène politique américaine.

Une nouvelle gauche a surgi sous les couleurs de l'islamogauchisme, du féminisme racialisé et du décolonialisme. Ces mouvements ont en commun le rejet de l'Occident et des idéaux de l'universalisme, en particulier l'égalité des individus. Sous couvert de luttes émancipatrices, ils adoptent une idéologie identitaire comparable à celle de l'extrême-droite et contribuent à la division de la société. A leurs yeux, les critères raciaux, de genre, d'appartenance confessionnelle et l'intersection entre ceux-ci se substituent à la classe sociale pour combattre ce qui est perçu comme la domination blanche, masculine et de la culture occidentale.

La pandémie de Covid-19 a sérieusement mis à mal le respect des droits humains à travers le monde, a indiqué Human Rights Watch (HRW) dans un nouveau rapport publié jeudi. L'organisation internationale appelle à la démocratisation de l'accès aux vaccins, sans quoi les gouvernements seront responsables de "l'amplification des inégalités et l'érosion des droits humains pour les années à venir".

Chez nous, près de 500 000 personnes survivent grâce à l'aide alimentaire, et la crise du coronavirus l'a rendue plus nécessaire que jamais. De quoi s'interroger sur sa principale cause: la pauvreté. Et sur ce que font les pouvoirs publics pour s'y attaquer.

Le nombre d'étudiants qui sollicitent une aide alimentaire est en nette augmentation, alerte lundi l'Association pour la solidarité étudiante en Belgique (ASEB) par le biais d'un communiqué. Pour cette année académique, ce sont plus de 3.000 étudiants aidés grâce à l'accès à ses épiceries solidaires, "du jamais vu en dix ans" selon elle.