Tout sur Social

L'inquiètude monte d'un cran du côté du syndicat rouge : il ne souhaite pas que les travailleurs passent à la trappe avec les conséquences qu'entraînent la crise sanitaire du coronavirus.

A compétences et formations égales, les travailleurs d'origine étrangère n'ont pas les mêmes chances que les Belges de décrocher un emploi. On le savait. Un nouveau monitoring épingle la sournoise dynamique, structurelle, qui les en empêche.

Multiples changements des conditions d'octroi, dégressivité accentuée des allocations, contrôles renforcés... Difficile de nier que les chômeurs sont moins soutenus qu'avant.

Le travail ne protège pas toujours de la précarité: 8% des bénéficiaires des CPAS wallons disposent en effet d'un emploi mais doivent malgré tout recevoir de l'aide pour pouvoir, chaque mois, nouer les deux bouts, ressort-il des chiffres repris dans la Radioscopie 2020 des politiques d'insertion menées dans les CPAS du sud du pays.

La protection des délégués et candidats délégués syndicaux est-elle excessive ? Depuis 1991, ils bénéficient d'une législation antilicenciement, même s'ils ne sont pas élus. A l'approche, tous les quatre ans et cette année en mai, des élections sociales, les employeurs la fustigent, la trouvant disproportionnée. "Elle est au contraire indispensable", assure Sophie Remouchamps, avocate spécialisée en droit du travail.

Exclus du monde du travail et parfois socialement, certains jeunes peinent à sortir la tête de l'eau. Tel un super-héros, l'asbl YouthStart vole à leur secours pour leur redonner confiance en eux et les remettre sur le chemin de l'emploi ou des études. Mission accomplie dans 84 % des cas.

La FGTB organisera une manifestation nationale le mardi 28 janvier "pour une sécurité sociale renforcée et justement financée", annonce-t-elle vendredi dans un communiqué. Le syndicat prévoit un rassemblement en matinée à la gare du Nord à Bruxelles avant le départ du cortège, probablement à destination de la gare du Midi.

Pour les CPAS wallons, la lutte contre la pauvreté doit passer par un plan "ambitieux et interfédéral". "On ne s'en sortira pas s'il n'y a pas un grand rassemblement national contre la pauvreté", a plaidé Alain Vaessen, le directeur général de la Fédération des CPAS wallons à l'occasion d'une assemblée générale destinée à renouveler définitivement son comité directeur, ce mercredi, à Namur.

L'informateur Paul Magnette fixe un objectif de plein emploi en 2030, selon le rapport transmis au Roi à la mi-novembre, dont La Libre fait état mardi sur son site internet. D'ici la fin de la législature, le taux d'emploi devrait atteindre 75%. A titre de comparaison, le gouvernement précédent visait 73,2% en 2019.

Alors que l'hôpital craque de partout, faut-il supprimer/limiter/remplacer les suppléments d'honoraires en chambre particulière ? La question agite le monde médical, les hôpitaux, les mutuelles, les assureurs et, bien sûr, les patients.

Comme on le sait, le nouveau Gouvernement de la Région de Bruxelles-capitale promet d'accorder, pour les cinq années à venir, outre le "climat", une "priorité au social". Nous n'entrerons pas, ici, dans son "contenu" (plus de logements sociaux...), nous nous limiterons uniquement à l'intitulé de cette promesse : "Priorité au social".