Tout sur sncb

Les syndicats et les directions des chemins de fer se sont de nouveau réunis mardi pour débattre du dossier des jours de crédit. Les syndicats chrétien et socialiste informeront mercredi leur base respective sur l'avancement du dossier avec l'objectif d'atteindre un accord jeudi avec les directions des chemins de fer.

La prochaine réunion du comité de coordination a été fixée à lundi 15h00, a indiqué vendredi Michel Abdissi, le président national de la CGSP Cheminots, à la sortie d'une énième entrevue réunissant le syndicat socialiste, la CSC Transcom et les directions de la SNCB, d'Infrabel et de HR-Rail.

Le syndicat socialiste CGSP-Cheminots a décidé de prolonger d'une semaine son préavis de grève. Une action est dès lors possible du 12 au 26 juin, affirme De Tijd mercredi midi. L'information a été confirmée par HR-Rail, l'employeur juridique du personnel des Chemins de fer.

La société des chemins de fer SNCB est en deuil après l'accident ferroviaire survenu dimanche soir à Saint-Georges-sur-Meuse, qui a causé la mort de trois personnes, a confié lundi son administrateur délégué Jo Cornu dans un message publié sur le réseau social Twitter.

Le roi Philippe s'est rendu lundi après-midi dans la commune liégeoise de Saint-Georges-sur-Meuse, sur les lieux de la collision entre un train de passagers et un train de marchandises, survenue dimanche soir. Trois personnes y ont perdu la vie et dix ont dues être emmenées à l'hôpital. Le roi a d'abord rencontré les secouristes dans la maison communale d'Amay, où un centre de crise avait été établi temporairement. Il s'est ensuite rendu sur les lieux de l'accident.

Au terme de près de six heures de réunion, les syndicats CGSP-Cheminots et CSC-Transcom et les directions de la SNCB, d'Infrabel et de HR-Rail se sont quittés vendredi peu avant 16h00 sans accord. La trafic ferroviaire reprendra toutefois dans la soirée à 22h00. Un nouveau préavis déposé par la CGSP-Cheminots est prévu à partir du dimanche 12 juin à 22h00. Du côté de la CSC-Transcom, la base doit encore être consultée. Un préavis pourrait également être déposé.

Jo Cornu quittera la SNCB le 31 août, rapportent jeudi De Morgen et Het Laatste Nieuws. "Nous sommes conscients que la recherche d'un successeur doit aller vite", indique-t-on du côté du ministre de la Mobilité, François Bellot (MR).

Mercredi, aux environs de 16h00, en début d'heure de pointe, sept trains sur dix roulaient sur les axes ferroviaires les plus importants en Flandre. En Wallonie, seuls quatre trains sur dix circulent, indique le gestionnaire de l'infrastructure Infrabel. "La situation évolue en fonction des piquets de grève, surtout dans le Hainaut", signale Nathalie Pierard, porte-parole de la SNCB.

Les directions des chemins de fer se sont dites prêtes, mercredi lors d'une nouvelle réunion avec syndicats, à suspendre, jusqu'à la mi-juin et la tenue d'une commission paritaire nationale, la circulaire litigieuse sur les jours de crédits, à condition que les syndicats appellent leurs affiliés à mettre un terme immédiatement à leurs actions de grève, a indiqué HR Rail dans un communiqué.

Le ministre de la Mobilité, François Belot, est "ouvert au fait qu'on suspende la circulaire pour autant que simultanément les syndicats suspendent leurs actions de grève", a indiqué mercredi sa porte-parole confirmant une information du site de l'Echo et d'autres médias.

Les directions des chemins de fer et les syndicats chrétien et socialiste ont entamé une nouvelle réunion de conciliation ce mercredi à 15h00. "Il est temps de trouver une solution", a déclaré devant le siège de HR Rail Marianne Lerouge, responsable générale du secteur rail de la CSC Transcom. "Je viens avec la volonté de construire, de trouver des solutions", a renchéri Michel Abdissi, secrétaire général de la CGSP Cheminots.

Le conseil académique de l'ULB (Université libre de Bruxelles) a refusé lundi la proposition du corps étudiant d'offrir la possibilité aux étudiants bloqués par les grèves de repasser leurs examens plus tard lors de la session de juin, a dénoncé mercredi le Bureau des Etudiants Administrateurs (BEA).

La réunion entre les syndicats du rail et les directions de HR Rail, Infrabel et la SNCB s'est conclue sans accord lundi vers 16h30. CGSP/ACOD et CSC/ACV ont fait part du rejet de leurs militants de la proposition faite vendredi dernier par HR Rail, ont-ils indiqué. La direction a dit ne pas pouvoir accepter le retrait demandé de la circulaire et a prévenu que les cheminots en grève depuis mercredi dernier seraient "punis".