Tout sur smartphone

Voici une raison de plus de diminuer l'utilisation de son smartphone. En plus de nous rendre peu à peu asocial et de nous priver de vivre le moment présent, les smartphones ruinerait notre posture et par la même occasion, notre humeur.

Un jeune sur 6 est dépendant aux réseaux sociaux. Ce sont les jeunes filles qui sont les plus accros à Facebook, Whatsapp, Instagram, Skype ou encore YouTube, selon une étude du Bureau Central des Statistiques aux Pays-Bas, dont parle De Morgen.

Un quart des petits Flamands a les yeux rivés chaque jour au moins deux heures sur sa tablette ou son smartphone. Un enfant sur trois entre 6 et 18 ans possède même déjà sa propre tablette, ressort-il d'une enquête à grande échelle du bureau d'études Ivox, commandée par le quotidien Het Belang van Limburg.

Être en permanence en contact avec son enfant, c'est le désir de tous parents. Du coup, les enfants reçoivent de plus en plus tôt un smartphone de leurs parents. S'il permet de rassurer ceux-ci, son utilisation n'est pas sans dangers, surtout s'ils ont accès à Internet.

Malgré l'arrivée des tablettes et autres supports technologiques, les Belges restent très attachés à leur écran de télévision. Près de 91% d'entre eux la regardent tous les jours, ressort-il mercredi du Techonomic Index mené par Samsung auprès de 18.000 personnes, dont 1.000 en Belgique.

Des chercheurs américains viennent de révéler que notre cerveau serait biologiquement programmé pour chercher une activité sociale lorsque nous sommes en phase de repos.

Disposer d'un ordinateur portable et de logiciels adéquats est très important pour les étudiants de l'enseignement supérieur, ressort-il d'une étude réalisée par Guido auprès de 3.000 étudiants belges.

Depuis ce 12 mai, InboxZero est disponible sur l'App Store belge. Gratuite, simplifiant la gestion des emails, elle est l'oeuvre d'EASI, la PME wallonne installée à Nivelles et à Louvain et spécialisée dans le développement de logiciels.

Instagram, Facebook, Twitter,... les réseaux sociaux font partie intégrante de nos vies. Au point tel que partager les moments importants de notre vie sur les réseaux serait plus important que d'en profiter. C'est le constat que dresse Jacob Silverman, journaliste et critique américain.

Un chercheur américain a analysé la relation que nous entretenons avec nos objets connectés. Dans son étude, le doctorant avance que "privé de son mobile, la personne souffrant de "nomophobie" a l'impression d'avoir perdu une part d'elle-même, et cela "peut avoir un impact négatif sur ses performances mentales".

Les enfants qui ont accès à des tablettes ou des smartphones dans leur chambre bénéficient de moins de sommeil que ceux qui n'en n'ont pas, pointe une étude américaine publiée lundi.

Le lien entre les accidents au volant et l'utilisation des smartphones a récemment été mis en lumière. Des hypothèses se formulent maintenant sur la corrélation de plus en plus importante entre l'utilisation des smartphones et les accidents dont sont victimes, aux USA, les enfants de moins de 5 ans. Un économiste américain s'est penché sur ce phénomène.