Tout sur Simon-Bolivar

Dans la pénombre, à l'heure où le ciel, à l'horizon, commence tout juste à s'éclaircir, une foule dense se bouscule déjà sur le pont Simon-Bolivar. Chaque jour, par dizaines de milliers, des Vénézuéliens se pressent, à pied, sur cette passerelle en béton, longue de 300 mètres environ. Hommes, femmes et enfants envahissent l'ouvrage, aussi large qu'une route départementale, et traversent la rivière Tachira qui marque la frontière avec la Colombie.