Tout sur Sierre

La demande à propos d'une prochaine analyse du sang du chauffeur qui a percuté le mur du tunnel routier de Sierre en 2012 est impossible à satisfaire car les échantillons ont été entre-temps détruits, ressort-il d'une réponse du ministre de la Justice Koen Geens à une question parlementaire écrite du député Groen Wouter De Vriendt.

À en croire une information du quotidien De Standaard, les experts dentistes mandatés pour identifier les victimes des attentats de Bruxelles n'ont toujours pas été payés alors qu'il y a presque un an qu'ils ont rendu leurs services. Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) promet d'y remédier rapidement.

Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a demandé au gouvernement suisse un échantillon sanguin du chauffeur belge du bus accidenté à Sierre en 2012, coûtant la vie à 28 élèves et accompagnateurs. Il s'agit de déterminer si le drame est le résultat d'un acte désespéré du chauffeur, rapportent lundi les journaux De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Les causes privilégiées de l'accident de Car à Sierre, qui a coûté la vie à 28 personnes, dont 22 enfants, le 13 mars 2012, demeurent une inattention ou/et un malaise du chauffeur, annonce mardi dans un communiqué le premier procureur du Canton du Valais, Olivier Elsig, après avoir reçu les conclusions d'un dernier rapport d'expertise.

Un marquage au sol inadéquat dans le tunnel de Sierre pourrait être à l'origine de l'accident de car qui a fait 28 morts, dont 22 enfants, le 13 mars 2012, révèle ce jeudi le journal suisse L'Hebdo.

L'accident de bus de Sierre demeure un mystère. Le rapport final tant attendu du procureur suisse suscite peu d'espoir. Entre-temps, certains parents ont développé leur propre thèse. Le chauffeur Geert Michiels aurait entraîné 27 innocents dans son suicide. Foutaises, répond Evy Laermans qui défend la mémoire de son mari de toutes ses forces. Entretien avec une veuve qui n'a pas le droit d'être une victime.

Plusieurs parents de victimes de l'accident de bus de Sierre ont de sérieuses objections sur la manière dont la justice suisse mène l'enquête. Ils ont fait part de leurs griefs à la ministre de la Justice Annemie Turtelboom, a indiqué vendredi soir dans son journal télévisé la chaîne flamande VTM. L'accident du 13 mars dernier avait coûté la vie à 28 personnes, dont 22 enfants.

Les enquêteurs suisses privilégient désormais une cause humaine pour expliquer l'accident d'autocar survenu à Sierre le 13 mars dernier, a indiqué Olivier Elsig, premier procureur du Valais, au cours d'une conférence de presse. Des problèmes techniques ainsi qu'une vitesse excessive du véhicule ont été exclus par les rapports techniques dont les résultats ont été présentés ce vendredi à Bruxelles.

Les parents des élèves de la classe de 6e primaire de l'école Sint Lambertus à Heverlee, en Belgique, ont adressé une lettre aux sauveteurs qui ont oeuvré lors de l'accident de car à Sierre qui a coûté la vie à 28 personnes dont 22 enfants. Ils y expriment leur profonde gratitude.

Trois enfants sont encore hospitalisés au Gasthuisberg, l'hôpital universitaire de Louvain, deux mois après l'accident de car qui s'est produit à Sierre (Suisse), a fait savoir la porte-parole de l'hôpital. Tous les trois sont de l'école primaire 't Stekske, à Lommel.

Le procureur suisse chargé de l'enquête sur l'accident de bus qui a coûté la vie à 28 personnes, dont 22 enfants, le 13 mars dernier à Sierre, va consulter les autorités belges afin de voir de quelle manière les familles des victimes peuvent être tenues mieux et plus rapidement informées du déroulement de l'enquête, a-t-il indiqué sur la chaîne vtm.