Tout sur Shayh Alami

Le Conseil d'Etat a rendu, jeudi, une ordonnance déclarant admissible le recours en cassation administrative introduit à l'encontre de l'arrêt confirmant la légalité de la décision d'expulsion de Shayh Alami, l'imam de Dison (province de Liège), a indiqué vendredi Me Julien Hardy, son conseil. L'expulsion de l'imam contesté pourrait dès lors être déclarée illégale.

Le secrétaire d'Etat à l'Asile Theo Francken a reçu l'information que Shayh Alami, l'imam de Dison, a quitté la Belgique de son plein gré pour le Maroc, quatre semaines après avoir reçu l'ordre de quitter le territoire, rapportent mardi les titres Sudpresse et Het Laatste Nieuws.

Le fils de l'imam Shayh Alami, qui est apparu dans une vidéo tournée au centre de Verviers et qui lançait un appel au meurtre de chrétiens, a été placé en IPPJ (institution publique de protection de la jeunesse) pour une durée de trois mois, a indiqué mardi le parquait de Liège, confirmant une information de la RTBF.

Le fils de l'imam Shayh Alami, qui est apparu dans une vidéo tournée au centre de Verviers et qui lançait un appel au meurtre de chrétiens, comparaitra devant un juge de la jeunesse, a indiqué lundi Christine Wilwert, procureure du Roi au parquet Liège division Verviers. Selon la procureure, il est trop tôt pour envisager un dessaisissement du juge de la jeunesse au profit d'une juridiction pour adultes.