Tout sur sexisme

Malgré ses immenses stars féminines, l'industrie musicale peine à considérer les hommes et les femmes de façon équitable. Les algorithmes, dépourvus de la notion d'égalité des genres, participent à ce système patriarcal. A moins de leur montrer la voie.

"Une fille qui l'ouvre, ce serait normal", chante Angèle en balançant son quoi. Sauf que celles qui le font sont souvent attaquées sur leur physique, leur intelligence ou leur vie sexuelle, comme vient encore de l'illustrer le cyberharcèlement contre l'une de nos journalistes. Décryptage de l'inégalité des femmes et des hommes face, aussi, à l'insulte. Et comment la combattre.

Chaque année, des insultes sexistes et des comportements inappropriés sont dénoncés au sein de ce haut lieu de formation de "professionnels de l'Europe". Que les autorités de l'institution continuent d'ignorer.

Malgré les actions telles que #metoo et #dailyracism, le sexisme et le racisme sont souvent minimisés ou même démentis. "Alors que nous devons simplement réprimer certains instincts primitifs", explique le sociologue Pieter-Paul Verhaeghe. "Qu'il s'agisse de viol ou de discrimination."

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a épinglé les "préjugés" sexistes des magistrats portugais et ordonné de dédommager une femme victime d'un accident médical ayant affecté sa sexualité, dont les indemnités avaient été réduites par la justice au motif que la sexualité féminine aurait peu d'importance au-delà de 50 ans.

Davy Borde, militant et auteur de " Tirons la langue. Plaidoyer contre le sexisme dans la langue française ", dénonce le sexisme dans la langue de Molière. Voici la preuve par trois que le français est une langue misogyne.

Depuis l'éclatement de l'affaire "Baupin " révélée par les témoignages de huit femmes victimes de harcèlement sexuel entre 1998 et 2014, d'autres ex-ministres françaises ont décidé de briser le silence autour du sexisme en politique. Une initiative dont Christine Boutin, elle-même ancienne ministre, a apparemment honte.

Un professeur qui pose sa main sur le genou d'une étudiante sans y être invité ? Une chercheuse qui manque une promotion parce que le doyen part du principe qu'elle voudra fonder une famille ? Le sexisme au travail est encore très présent, y compris dans les universités. Le livre #Seksisme - Nee, wij overdrijven niet! (#Sexisme - Non, nous n'exagérons pas !) met le doigt sur la plaie.

La ministre des Droits des femmes et de l'Egalité des chances en Fédération Wallonie-Bruxelles déplore que la plupart des manuels scolaires véhiculent encore des images et comportements sexistes.