Tout sur Service Public de Wallonie

Les listes citoyennes et locales ont progressé en Wallonie, mais les partis traditionnels restent les grands vainqueurs des élections communales de 2018. C'est ce qui ressort du rapport présenté vendredi à Namur par plusieurs chercheurs universitaires. Ceux-ci se sont attelés à dégager les grandes tendances du scrutin, avec le soutien du Service public de Wallonie (SPW).

Une dizaine de gilets jaunes bloquaient lundi l'entrée d'un bureau de perception du Service Public de Wallonie (SPW), avenue Gouverneur Bovesse, à Namur. "Personne n'a pu accéder au bâtiment et l'action devrait se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine au moins", précise Marc-Henri Jamain, un des militants. Un accord a toutefois été trouvé pour laisser entrer une partie du personnel à partir de mardi.

Alors que de la neige fondante pourrait faire son apparition en fin de nuit de lundi à mardi, selon les prévisions météorologiques de l'IRM, la Cellule d'Action Routière (CAR) appelle lundi les automobilistes de Wallonie à s'assurer qu'ils sont bien préparés pour l'hiver. Alors que novembre approche, il est en effet déjà temps de penser aux pneus neige, entre autres.

Le front commun syndical CGSP/CSC/SLFP a déposé un préavis pour une grève le 19 octobre dans les services publics wallons, ont fait savoir jeudi les organisations de travailleurs. Celles-ci dénoncent notamment la lenteur des autorités wallonnes à concrétiser des accords négociés de longue date.

Le ministre wallon de la Nature René Collin a confirmé vendredi par communiqué la présence d'un loup dans les Fagnes. Le "Réseau Loup", coordonné par le Service public de Wallonie et mis en place en mai 2017, a en effet pris connaissance d'un cliché réalisé, fin juin 2018 dans les Fagnes, par un "piège photographique".

Selon un document de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair, que La Libre Belgique a pu consulter, des failles de sécurité ont été constatées par des employés de l'entreprise à l'aéroport de Charleroi, notamment des "privilèges" accordés à des fonctionnaires wallons.

La vigilance est toujours renforcée et la situation sur le réseau routier wallon continue de faire l'objet d'un suivi régulier en raison des dernières prévisions météorologiques, indique lundi le Service public de Wallonie (SPW) dans un communiqué. Au vu des températures, les routes pourront être glissantes et la formation de plaques de verglas n'est pas exclue.

Compte tenu des conditions actuelles de circulation et des prévisions météorologiques qui annoncent une nette diminution des chutes de neige ce dimanche, la Cellule d'Action Routière (CAR), composée du Centre régional de crise de Wallonie, de la police fédérale de la route et du centre Perex, a décidé de lever la phase de pré-alerte routière activée samedi soir, indique le Service Public de Wallonie (SPW) dimanche matin dans un communiqué.