Tout sur Service général du renseignement et de la sécurité

Les services de renseignement belges n'ont jamais mis en place autant de méthodes exceptionnelles d'enquête que l'an dernier, indiquent samedi le quotidien Le Soir et le magazine Knack après lecture du rapport 2019 du Comité R, l'organe de contrôle des services de renseignement.

Le Service Général du Renseignement et de la Sécurité (SGRS) menace d'imploser. Le chef du département du contre-espionnage a été suspendu après une accumulation d'incidents selon De Morgen.

Le lieutenant-général Eddy Testelmans a décidé de démissionner de son poste à la tête du Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS) de la Défense, a-t-il confirmé au Standaard, qui publie l'information mardi. Sa démission fait suite à une lettre très critique qui avait été envoyée par plusieurs commissaires du service.

L'armée belge a mis sous surveillance une dizaine de soldats pour leurs convictions salafistes et pour s'assurer de leur loyauté au pays, révèle ce mercredi "La Libre Belgique". La surveillance est menée par le renseignement militaire, le Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS), et la Sûreté de l'Etat.