Tout sur Séoul

Les Etats-Unis et la Corée du Nord sont d'accord pour organiser un deuxième sommet "le plus tôt possible", a annoncé dimanche la présidence sud-coréenne à Séoul, où le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a fait part de discussions "productives" sur la dénucléarisation avec Kim Jong Un à Pyongyang.

Le leader nord-coréen Kim Jong Un a accepté de procéder au démantèlement permanent des ses infrastructures nucléaires en présence d'experts nationaux, a affirmé le président sud-coréen Moon Jae-in lors d'une conférence de presse conjointe suivant le sommet entre les deux dirigeants à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord.

La canicule qui sévit à Séoul ne dissuadera pas Claire Lee de se joindre samedi à l'immense manifestation prévue pour exiger du gouvernement des actes contre un fléau en pleine expansion: la "pornographie par caméra-espion".

A peine D., une employée de bureau de Séoul, avait-elle déclaré son viol à la police que l'agresseur a contre-attaqué en la bombardant de plaintes: en vertu des lois draconiennes contre la diffamation, dire la vérité peut être un crime en Corée du Sud.

Des dizaines de milliers de femmes sud-coréennes, l'une des plus importantes manifestations féminines ayant jamais eu lieu dans le pays, se sont rassemblées samedi dans le centre de Séoul pour exiger du gouvernement la fin de la "pornographie par caméra-espion".

Kim Jong Un et Donald Trump se retrouvent à Singapour dans un climat marqué par des décennies d'antagonisme et de méfiance. Un legs qui pèsera lourd quand il s'agira de savoir jusqu'où Pyongyang est prêt à aller pour répondre aux exigences américaines de démantèlement permanent de son arsenal atomique.

Le général nord-coréen en route pour New York, en vue d'entretiens préparatoires à un sommet, est un faucon, un politique chevronné qui a prospéré sous trois générations de la dynastie au pouvoir à Pyongyang.