Tout sur Sebastian Piñera

Les partis politiques au Chili sont parvenus vendredi à un accord historique au Parlement pour organiser un référendum en avril 2020 afin d'adopter une nouvelle Constitution remplaçant celle héritée voilà trente ans de la dictature d'Augusto Pinochet, afin de tenter d'apaiser la violente crise sociale qui secoue le pays depuis près d'un mois.

La conférence internationale sur le climat, COP25, se tiendra bien en Espagne début décembre, en lieu et place du Chili, qui y a renoncé en raison de la crise sociale qui secoue le pays, a annoncé l'ONU vendredi.

Le gouvernement espagnol a confirmé jeudi qu'il proposait d'accueillir à Madrid la prochaine conférence internationale sur le climat, COP25, à la place du Chili qui a dû y renoncer en raison de la crise sociale qui secoue le pays.

Anuna de Wever et Adélaïde Charlier, leaders du mouvement "Youth for Climate Belgique" vont poursuivre leur traversée de l'Atlantique en voilier initiée début octobre pour rejoindre le Chili, où devait se tenir la COP25, malgré l'annulation de l'événement annoncée mercredi par le président chilien Sebastian Piñera. "La COP n'était pas l'unique objectif" de ce voyage, a réagi mercredi Youth for Climate Belgique, qui exprime également son soutien envers les manifestants chiliens.

Le Chili est secoué depuis trois jours par la pire explosion sociale depuis des décennies. L'état d'urgence a été décrété par président Sebastian Piñera qui a déclaré : "nous sommes en guerre". Pourquoi cette montée de violence intervient-elle aujourd'hui dans un pays considéré comme un modèle de stabilité en Amérique latine ?