Tout sur Science et technologie

En 2016, les chercheurs Kip Thorne, Rainer Weiss et Barry Barish reçoivent le prix Nobel de physique pour leurs recherches sur les ondes gravitationnelles, détectées pour la première fois un an plus tôt, mais déjà envisagées par Albert Einstein.

Les scientifiques commencent à peine à exploiter le potentiel immense d'organismes marins aux propriétés révolutionnaires. Pour la santé de l'homme et pour la protection de l'environnement. Plongée au milieu de cette biodiversité aux milles vertus.

Le kilogramme ne pèse plus un kilo : depuis sa création, l'étalon matériel sur lequel se basent toutes les balances du monde perd mystérieusement de la masse. Plus fiable et plus précise, sa redéfinition sera bel et bien redéfini, le 16 novembre 2018, sur une constante fondamentale liée à la physique quantique.

L'échec du lancement d'une fusée Soyouz vers la Station spatiale internationale (ISS) en octobre est dû à une "déformation" d'un capteur lors de l'assemblage de la fusée au cosmodrome de Baïkonour, selon les conclusions de la commission d'enquête.

Jusqu'à présent, les neurobiologistes pensaient que nos souvenirs résidaient dans les modifications physico-chimiques des synapses (les jonctions entre les neurones, dans le cerveau). Mais il se pourrait que ce soit en fait l'ARN (l'acide ribonucléique impliqué dans la synthèse des protéines) ou encore les cellules souches (des cellules indifférenciées, capables de se transformer en n'importe quelle cellule) qui soient le support de l'information mnésique.

L'étude du cerveau, malade comme sain, fascine autant les scientifiques que le grand public. Au point que les neurosciences ont envahi tous les domaines de la société. On parle désormais de neuroéducation, de neuromanagement, de neurodroit, de neuroéconomie... Les neuroscientifiques semblent même incarner la nouvelle autorité. Décryptage.

Une éclipse lunaire totale sera visible en Belgique vendredi à partir de 21h30, a annoncé l'Observatoire royal de Belgique mardi. La Fédération francophone d'astronomes amateurs de Belgique (FFAAB) organisera à cette occasion des activités pour admirer le phénomène.

Bonne ou mauvaise nouvelle, le marché de l'art - toujours en quête d'une nouvelle came - s'attaque désormais au marché des dinosaures.

Nom de code : "Colombe". Non, il ne s'agit pas de science-fiction, mais bien du nouveau programme lancé par les autorités chinoises pour surveiller les citoyens. Le concept ? Des drones équipés de caméras et de GPS aux apparats de colombe qui servent à espionner la population.

Le quotient intellectuel baisse chez les générations nées après 1975, et des chercheurs norvégiens ont estimé que l'explication la plus plausible était un environnement culturel moins favorable pour les jeunes générations.

Si l'on sait aujourd'hui chiffrer précisément combien de glace a fondu au Groenland et en Antarctique, c'est grâce à deux satellites lancés en 2002 par la Nasa et le Centre allemand de recherche sur les sciences de la Terre (GFZ) et qui vont être remplacés mardi par une paire plus moderne.

Des chercheurs gantois ont développé un test capable de détecter de nouvelles drogues de synthèse. Le test actuel ne peut en effet déceler les substances récemment mises sur le marché car leur composition chimique n'est pas encore connue. "Nous pouvons désormais contourner cet obstacle en nous penchant sur l'action même de la drogue", a indiqué mardi Annelies Cannaert du laboratoire de toxicologie de Gand.

Repérer des mines antipersonnel en changeant de couleur, détecter du gaz sarin, prévenir d'une pollution du sol ou d'une sécheresse imminente, mais aussi singer la photosynthèse, afin de produire de l'hydrogène utilisable comme carburant : capables de (presque) tout, les plantes bioniques excitent la planète scientifique.

Les ancêtres des baleines actuelles, ou en tout cas de certaines baleines, ne possédaient pas de fanons pour filtrer l'eau. Ils étaient dotés de gencives et de dents, et sont devenus géants bien avant de changer d'alimentation, suggère une étude de Felix Marx, paléontologue de l'Institut des sciences naturelles de Belgique, et Robert Ewan Fordyce, professeur de l'Université d'Otago en Nouvelle-Zélande.