Tout sur Scandale Volkswagen

Le tribut en Europe pourrait être bien plus élevé étant donné que le logiciel en question y équipe de plus nombreux moteurs diesel encore qu'aux Etats Unis, mais les calculs de chercheurs des universités américaines d'Harvard et de MIT démontrent que les émissions nocives dissimulées par le logiciel installé dans certains moteurs diesel du constructeur automobile Volkswagen pourraient avoir causé la mort prématurée de jusqu'à 59 personnes sur le sol américain.