Tout sur Saturne

Les anneaux, qu'on pensait être l'apanage des planètes géantes, se démocratisent : pour la première fois, des astronomes en ont débusqué un très dense autour d'une planète naine qui orbite à près de 8 milliards de kilomètres du Soleil, au-delà de Neptune.

La sonde américaine Cassini a plongé vendredi comme prévu dans l'atmosphère de Saturne où elle s'est vaporisée, mettant fin à une mission scientifique exceptionnelle qui a bouleversé la planétologie et la quête pour la vie dans le système solaire et au-delà.

La sonde américaine Cassini a détecté de l'hydrogène dans un panache de vapeur émanant de fissures dans l'épaisse couche de glace enveloppant Encelade, une petite lune de Saturne, qui ne peut s'expliquer que par une activité hydrothermale propice à l'existence de la vie.

Un océan d'eau liquide a été découvert à cent kilomètres de profondeur sur la lune Dioné, une lune en orbite autour de Saturne, indique jeudi l'Observatoire royal de Belgique. Cette découverte n'est pas la première en son genre, puisque deux autres lunes de Saturne, Titan et Encelade, possèdent également un océan souterrain.

Tous les 20 à 30 ans, des tempêtes gigantesques se déclenchent sur Saturne, parcourant des centaines de milliers de kilomètres pendant plusieurs mois. Un événement phénoménal et quasi périodique que des chercheurs ont attribué lundi à la densité de l'eau présente dans l'atmosphère de la planète.

La découverte de microscopiques poussières de roche près de la planète Saturne implique qu'il existe une activité hydrothermale au sein de sa lune Enceladus, ouvrant la possibilité qu'elle puisse abriter la vie, selon une étude menée par l'Université américaine Boulder.