Tout sur Sars

Le nombre d'infections quotidiennes au Sars-CoV-2 s'est élevé en moyenne à 2.751 entre le 5 et le 11 mai, ce qui représente une baisse de 7% par rapport à la période de sept jours précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour samedi matin.

Le nombre d'infections quotidiennes au Sars-CoV-2 s'est élevé en moyenne à 2.852 entre le 4 et le 10 mai, ce qui représente une baisse de 4% par rapport à la période de sept jours précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour vendredi matin.

Alors que pour l'OMS le nouveau coronavirus était inconnu avant que l'épidémie ne soit signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, en décembre 2019, une étude de l'Institut italien du cancer suggère que le covid circulait en Italie depuis bien avant le mois de février 2020 et même déjà depuis septembre 2019.

S'il s'avère moins mortel que le SARS-CoV premier du nom, le nouveau coronavirus Covid-19 est néanmoins plus dangereux que son prédécesseur. Mais pourquoi ces faux jumeaux ont-ils un impact si différent ? Analyse de leur modus operandi.

Pas de vaccin avant l'été 2021 et aucun médicament miracle disponible. Et si notre salut résidait dans l'immunothérapie qui fait merveille contre les cancers ? Ne pourrait-elle pas stopper net la mortalité due au Covid-19 ?