Tout sur Santé publique

L'immunité collective face au Covid-19 reste à un niveau faible de 4,3% pour le moment en Belgique, a indiqué vendredi le SPF Santé publique. La présence d'anticorps dans les échantillons de sang fournis par la Croix-Rouge flamande et le Service du Sang de la Croix-Rouge entre le 8 et le 10 juin n'a en effet plus augmenté, selon les dernières analyses.

Les visites sont à nouveau possibles dans les hôpitaux belges depuis ce mardi, a annoncé la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) en Commission Santé de la Chambre. Il ne s'agit toutefois pas d'une obligation. Chaque établissement a édicté son propre règlement afin de respecter les règles visant à ralentir la propagation du coronavirus.

Ces dernières 24 heures, 128 nouvelles hospitalisations liées au coronavirus ont été enregistrées en Belgique, indique samedi Sciensano dans son bulletin épidémiologique quotidien. Dans le sens inverse, 319 personnes ont quitté l'hôpital. On dénombre par ailleurs 82 décès supplémentaires, ce qui porte à 7.765 le total de morts dans le pays depuis le début de la crise sanitaire

"Il existe un décalage assez étonnant entre la description de la situation - consciencieusement relayée dans les médias - par le Centre inter-fédéral de crise COVID-19 du SPF Santé publique et la situation réelle de l'épidémie dans notre pays." Une réflexion de Philippe Laurent, ancien président de MSF et de la Croix Rouge.

183 personnes sont décédées du coronavirus ces dernières 24 heures en Belgique, portant le nombre total de décès à 1011, ont annoncé le Centre de crise et le SPF Santé publique, lors de leur conférence de presse journalière. Par ailleurs, le nombre de nouvelles hospitalisations repart à la hausse.

Valérie Victoor, secrétaire général de Santhea, la fédération patronale des institutions de soins de santé wallonnes et bruxelloises, constate que de nombreux hôpitaux doivent faire appel au système D et aux bonnes volontés pour s'équiper en matériel de protection et en médicaments. Elle regrette que la task force "pénurie" n'écoute pas les acteurs de terrain.