Tout sur Sandrine

Il y a cinq ans, Sandrine et Tanguy étaient au mauvais endroit au mauvais moment. Depuis les attentats, chacun a cheminé, bricolant ses réparations intérieures. La page qui s'est ouverte pour eux ce jour-là n'est pas tournée et ne se tournera pas: au mieux, elle s'apprivoise.

Criblé de trous, le chemin de l'après-attentat contraint les victimes à détecter sans cesse les pièges, sous peine d'y tomber. Sandrine y glisse parfois. Elle en sort toujours. Mais elle aimerait que son énergie ne s'alimente pas qu'au stress.

Durant un an, Laurence van Ruymbeke, journaliste au Vif/L'Express, a accompagné Sandrine et Tanguy, victimes des attentats de Bruxelles. En est né un livre, sous forme de journal de bord des deux rescapés, retraçant "la vie après ça". La vie, surtout.