Tout sur Sanaa

Un haut responsable de l'ONU a averti samedi que le Yémen en guerre était au bord d'une "catastrophe majeure", au moment où de nouveaux combats meurtriers ont eu lieu à Hodeida, ville stratégique de l'ouest de ce pays pauvre de la péninsule arabique.

Après un long suspense, les discussions de paix sur la guerre au Yémen sous l'égide de l'ONU ont finalement échoué avant même d'avoir débuté, a constaté samedi à Genève l'envoyé spécial des Nations Unies, Martin Griffiths, déplorant que les rebelles Houthis ne se soient pas déplacés.

Les "consultations" de Genève sur le Yémen, convoquées par les Nations unies cette semaine, offrent une "lueur d'espoir" après des années de conflit, a estimé mercredi l'envoyé spécial de l'ONU pour ce pays, Martin Griffith.

Le choléra au Yémen est devenu "la pire crise sanitaire d'une maladie prévisible à l'époque moderne", a déclaré vendredi à Genève le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Environ 750.000 cas suspects ont été observés et le seuil pourrait atteindre jusqu'à un million d'ici la fin de l'année.

L'épidémie de choléra est en recul au Yémen depuis deux mois, a déclaré mardi le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Victime inattendue de la guerre au Yémen qui a fait des milliers de morts et provoqué des destructions à grande échelle: une rare collection de momies que les archéologues tentent désespérément de préserver.

Le Yémen, déchiré par un conflit, s'enfonce dans une grave crise humanitaire et fait face à un risque de famine dans les mois à venir si rien n'est fait, a alerté jeudi le patron des opérations humanitaires de l'ONU Stephen O'Brien.

Des combats et des bombardements ont émaillé jeudi l'entrée en vigueur d'une trêve de 72 heures au Yémen, que les belligérants affirment vouloir respecter, tout en gardant le doigt sur la gâchette.